Aller au contenu principal

EPLEFPA Aumont Crézancy Verdilly

 

Le Rideau se lève…

 

« Nous sommes dans un bureau, la pièce est chaleureuse, un petit garçon nommé Charlie est en train de dessiner par terre, Toufy le chien est allongé à côté de lui et le regarde d’un air dubitatif. La voix d’un vieil homme se fait entendre, papy Baptiste cherche son petit enfant… il le retrouve et s’installe dans le fauteuil à côté de lui et le questionne sur ce qu’il fait. « Des bonhommes qui font la guerre »…. Le papy interpellé propose de lui raconter son histoire de soldat. Baptiste s’allonge et ferme les yeux. Nous remontons en 1914 où la guerre des tranchées faisait rage sur le plateau de Craonne. Le jeune Baptiste retrouve des amis, eux aussi appelés à faire leur devoir de citoyens. A la gare, il reconnait les compagnons d’un fidèle ami, Clément, qui élève des pigeons voyageurs. C’est le jour où Baptiste rencontre sa future femme, Marine. Dans le train qui les emmène à Craonne, les comparses font la rencontre de Maryus qui arrive de l’Afrique pour aider la France en danger… Les évènements s’enchainent, la guerre hurle dans toute la région, pourtant l’espoir fait vivre ces soldats aux doigts meurtris, aux pieds ensanglantés. Baptiste reviendra sain et sauf mais d’autres y ont laissé la vie. Maryus faisait partie de ceux-là. »

 

Nous sommes de retour, nous, la classe de Terminale TCVA, dans notre pièce de théâtre que nous avons écrite, mise en scène et jouée pour la commémoration de la Guerre 14-18 !

 

 

 

 

Devoir de mémoire…

 

 

 

Trois ans que nous travaillons avec notre enseignante sur les 100 ans de la Grande Guerre… Rappelez-vous… Quand nous étions en seconde, nous avons déclamé des slams en l’honneur des soldats morts pour notre patrie. En première, Nous nous sommes essayés au théâtre de mimes afin que l’on se souvienne des événements tragiques… mais pas que de cette guerre… toutes les guerres ! Émus par les attentats de Charlie hebdo en 2015, nous avons réagi en glissant le nom de Charlie dans les formes de théâtre que nous avons étudiées et il est devenu notre fil conducteur pour notre parcours culturel sur les trois ans… On le retrouve dans un slam, un dessinateur du front et enfin, un petit garçon qui dessine des « bonhommes qui font la guerre »…

 

 

Notre pièce de théâtre.

 

Après avoir fait un long travail de recherches sur le net, dans les archives locales pour s’inspirer et s’imprégner de l’époque 14-18, nous nous sommes partagés le travail d’écriture de la pièce que nous avons nommée : « Souviens-toi 14-18 ! ».

 

Une formidable aventure !!! Nos cours de théâtre (répet’ incluses), encadrés par notre enseignante ESC, Aurore BERTRAND, se sont déroulés dans notre foyer socioculturel. Nous avions le meilleur des publics, la communauté des élèves, qui venaient soit nous regarder ou participer en reprenant un des rôles de la pièce. Chacun d’entre nous, 23 élèves avaient un rôle voire deux. Emeric et Marybell avaient enfilés le costume de régisseurs son et lumière et Florine était notre conteuse. Tout était complet. En avant toute ! Nous avions 6 mois pour rentrer dans la peau de vrais soldats et que la magie opère.

 

Valoriser notre établissement, valoriser notre territoire et notre formation.

Sur ce projet, nos partenaires étaient multiples, Le Ministère de la Défense, Costumes sur Seine, l’AMVCC (Association de Mise en Valeur du Château de Coucy), XLR productions, la commune de Coucy la Ville et biensûr le LPA d’Aumont. Tous ont été d’un grand soutien dans la valorisation de ce projet culturel et artistique et aussi dans sa réussite.

 

 

Nous souhaitions faire sentir notre appropriation à notre filière et nous avons « osés » intégrer à notre pièce de théâtre des animaux, Elvis, le compagnon d’Heléna, Golden Retriever de 11 ans, et des pigeons voyageurs. Clément en élève et s’est proposé pour jouer avec eux le messager des tranchées.

Pas facile de répéter avec des animaux qui peuvent à tout instant changer le cours des choses, et puis, ils n’étaient pas disponibles tout le temps… on a fait à l’impro, on a mimé, et quand ils étaient présents on adaptait… Un boulot de titans !

 

 

Gestion du stress … ça monte !!!

 

 

Même si notre enseignante nous a transmis comment garder son calme, cela n’a pas été facile de gérer… Le vocabulaire à retenir qui n’est pas celui de notre époque, l’articulation des mots, la gestuelle, la puissance de la voix, savoir tout gérer et surtout savoir que nous allions faire une représentation grand public nous stressaient encore plus !!!

 

                                                Jour J : Le rideau se lève.

 

Le samedi 20 mars 2017. La matinée commence très tranquillement. Nous sommes quasiment tous restés dormir à l’internat et après un bon petit déjeuner, petit debrif’ autour d’un café croissants et pains chocos ramenés par Mme BERTRAND. On recalcule le temps de la pièce, on cale les sons et les lumières, Elvis et les pigeons sont là pour les dernières répétitions … Parfait ! Ou presque… Notre Colonel (Cheyenne) se blesse au poignet à 15h, elle a fait une mauvaise chute et elle doit consulter … Pas de panique ! Clarisse reprendra son rôle et on lui fait tous confiance ! Mais le stress monte d’un coup, quand nous partons pour la salle Gabrielle d’Estrée de Coucy le Château.Nous avons vu qu’une seule fois notre scène de théâtre, on savait que les coulisses sont petites, nous sommes beaucoup et nous avions beaucoup de décor… Pourtant le rideau se lève et nous voilà transportés emmenant avec nous notre public… Nous n’avons rien vu passé… Salut final…le rideau se baisse… Notre message de don de mémoire vient de se graver dans l’esprit des gens.

Retour sur les 3 ans du parcours culturel.

Sur un seul thème, nous avons été sensibilisés à des différentes formes d’expression artistique. Nous sommes devenus des citoyens du monde et nous avons appris à ne former qu’un. Nous n’oublierons jamais cette expérience dans nos années lycée et nous espérons que les plus jeunes assureront la relève…Pour nous le rideau se baisse…cap sur notre BAC PRO, nous vous saluons et peut être que nous nous retrouverons un jour…

 

                                                                   

 

 

 

 

Les terminales TCVA Promotion 2017.

(Virginie, Mathieu, Claire, Cheyenne, Maryus, Océane, Emeric, Florine, Marine, Lisa, Mathilde, William, Tatiana, Virginie, Heléna, Ophélie, Baptiste, Clément, Marybell, Valentine, Sonia, Clarisse, Malaurie.)